Stratégies – HEROIKS change de dimension

Capture d’écran 2019-10-22 à 15.50.26

Issu du rapprochement de My Media Group, Business et Aubert Storch, le groupe Heroiks connaît un exercice 2019 faste qui valide son approche et sa stratégie de développement.

 

C’est un nom auquel il va falloir s’habituer. Heroiks occupe régulièrement le devant de l’actualité ces derniers mois. Entre la montée majoritaire au capital de l’agence de search marketing berlinoise Peak Ace (110 collaborateurs) en début d’année, la prise de participation à hauteur de 65% de Climat Media Agency (plus de vingt salariés) à la rentrée ou encore l’investissement réalisé dans le venture studio parisien Founders Future il y a quelques jours, le groupe connaît une accélération qui valide sa stratégie de développement originelle.

Offre intégrée

«La croissance externe a été intégrée dans la stratégie de l’agence dès le début », appuie son président Anthony Ravau, rappelant que «My Media a été créé en janvier 2005 avec David Ringrave en partant du constat que les agences avaient une approche très – pour ne pas dire trop  – décorellée des résultats.» Mais que l’on ne s’y trompe pas. Si les acquisitions constituent un levier de croissance important pour cette agence qui érige «la performance en juge de paix», chacune répond à une logique globale et un besoin précis. «Le search marketing est un socle assez fondamental. C’est la raison pour laquelle l’acquisition d’une agence internationale comme Peak Ace est cohérente au regard de notre activité, qui couvre l’ensemble de la chaîne de communication traditionnelle», développe le dirigeant, excluant toutefois de parier sur «les RP ou l’événementiel». Car plus largement, «on considère que ce qui n’est pas mesurable d’un point de vue business n’est plus», poursuit Anthony Ravau, pointant «un contexte d’atomisation du paysage média où l’impact de la publicité traditionnelle est devenu beaucoup moins important»que par le passé. Pour composer avec ce marché en pleine mutation, le groupe mise sur son réseau d’agences média (My Media, Roik, Geovista), créatives (Business, Aubert Storch, Eggs) et SEO (Search Foresight, Peak Ace).

«Disposer d’une offre intégrée et d’un interlocuteur unique représente une facilité pour le client», constate Anthony Ravau, mettant également en avant le travail mené en termes d’études et d’outils propriétaires, à l’image du Search Dependence Index ou des indices Alpha visant à mesurer l’attention portée aux médias et à la publicité. Une approche globale ayant notamment permis au groupe d’accompagner dans leur développement des acteurs comme Sixt, Zalando, Trivago, Vinted ou BlaBlaCar. «Nous disposons d’un potentiel de croissance élevé désormais vu notre taille», conclut le dirigeant, précisant «être toujours en quête d’associés», alors que «près de 10 % de l’effectif est intéressé au capital». En d’autres termes, on devrait rapidement entendre parler à nouveau du groupe Heroiks.

Chiffres clés
45 millions d’euros Marge brute 2018
50 millions d’euros Marge brute prévisionnelle 2019
370 Nombre de salariés

03/10/2019 – par Sorlin Chanel
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email